Un âne en vadrouille !!!

Un âne en vadrouille !!!

Puy mary- Téton de vénus

Cet été, j'ai découvert le Cantal. Alors je connaissais déjà via blog et site. Et je me suis décidé à aller voir. Et je n'ai pas été déçut. 

 

Ce petit bout d'Auvergne, peut facilement rivaliser avec Alpes et Pyrénées. C'est sauvage à souhait, avec des itinéraires à ne plus en finir. Des locaux vraiment géniaux et agréables. Et des touristes, très nature et approchable. C'est la destination nature, vélo, rando, trail, parapente, escalade, kayak. Enfin, le cantal a de quoi faire rêver et pour un budget carrément moindre que du côté des Alpes.

 

J'ai trouvé un petit logement, petit, une maison avec terrain, quoi. Au pied du Puy Mary. Au calme. Dimanche, après une nuit de route, le proprio nous a laissé la maison ouverte et hop on peut déjà déballé, les affaires. Il arrivera une petit heure après avec un panier plein. Des légumes, du miel etc... Le monsieur très agréable va rester avec nous une bonne heure, un peu plus même. Il nous a ramené des cartes pour la rando, pour la pêche etc, il trace avec nous des itinéraires, nous donnent des conseils où aller, quoi zapper, les petits restos sympa, où acheter du bon fromage. Une perle, le propriétaire. Il reviendra, même plusieurs fois pour nous ramener des choses et nous appelera même un jour où l'on devait partir inquiet que l'on se retrouve dans le brouillard. Je sais c'est un gros chapitre sur le logement, mais cela fait parti du très très gros coup de coeur pour ce coin. Les paysages en font parti aussi et la découverte du parapente aussi (petite vidéo dans la categorie bla bla et autres).

 

DSCN0951.JPG

 

Nous avons fait quelques petites balades pour se mettre en jambe, je ne les décrirai pas mais le tour des cascades avec séances photos de loups, le fond d'une des vallées, etc....

Nous avons pris par l'expérience et en papotant que les cartes il ne fallait pas s'y fier à 100% dans le cantal. Avec les estives cela change tout le temps. D'ailleurs, il doivent retracé le GR, les tours du mont du cantal.

 

 

 


Informations sur l'itinéraire
Distance : 12.21 km
Dénivelé positif : 794m
Dénivelé négatif : 795m
Point haut : 1772m
Point bas : 1513m

 

 

La première vrai mise en jambe c'est le téton de Vénus. Départ du Puy Mary, très tôt pour éviter le flot de touriste et sur avis du propriétaire. Effectivement le matin personne, enfin quasi personne, la partie parking-puy mary est bétonné et grimpe raide. Arrivé la haut c'est chouette, mais le plus sympa reste à venir, on passe la brèche de Rolland, un peu de grimpette avec les mains.

 

DSCN0956.JPG

 

 

 

 

 

DSCN0974.JPG

 

Puis direction, le peyre arse, où l'on aura la chance de voir un chamois quelques secondes. Il est un peu plus tard et on commence à croiser du monde des trekkeurs, des traileurs. on s'arrêtent et papotent souvent. On continu, jusqu'au Téton de vénus,, on devait rejoindre le rocher bec de l'aigle. Mais la fatigue et migraine est là (je ferai un article sur comment une bête de deux millimètres peut changer beaucoup de choses), enfin du coup demi tour. Et d'un certain côté heureusement, la chaleur va devenir insupportable et les coussinets des chiens souffrir sur la roche brûlante. Plus on revient sur le puy mary et plus il y a du monde. Effectivement c'est l'autoroute de la randonnée. la partie bétonné est envahit de monde et au parking, il y a bouchon, cycliste, motard, touriste, traileur, randonneur, trekkeur. Y a du monde quoi. On restera parler avec un monsieur du coin qui faisait du vélo pendant un petit moment et retour à la maison. Il fait une chaleur de plomb. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas connu aussi chaud et les cours d'eau aussi sec.

 

 

DSCN0992.JPG

 

Cette première petite balade aura été génial.

 

 

 

 



11/11/2015
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 20 autres membres